Historique du Quatuor Catái      

 

 

Suite à une grave maladie qui terrasse, pendant des années, le grand guitariste et compositeur valaisan Guy Kummer-Nicolussi, Emmanuel Villani, fondateur du Studio Madrigal, lui propose de dépoussiérer ses compositions entassées dans son appartement et de les enregistrer.

De cette collaboration va naître, en 2006, un double Cd intitulé : «Catái», qui regroupe 7 quatuors composés en Chine. 

 

La direction artistique, en coopération avec le compositeur, est confiée au talentueux violoniste : Manuel Voirol qui deviendra le cœur du «Quatuor Catái».

 

La signature musicale de cet exceptionnel élève de Maître Tibor Varga se reconnaît et reste incontestablement l’âme de cette formation. Cet ensemble fusionnel produira divers concerts, non seulement des œuvres de Guy Kummer-Nicolussi, mais aussi d’autres pièces issues des quatuors de la Première Ecole de Vienne.

  



 

Ce qu'en dit le compositeur :

«Cette série de quatuors Op. 14, initiée en août 2005 et achevée en février 2006, représente le cycle d'impressions, d'images et d'émotions glanées au fil des mois à Qingdao en Chine. Le nom générique "Catái", outre l'explication historique, est aussi l'appellation d'un vin délicieux du Shandong.
Cet ensemble de quatuors est le fil d'or de ma propre "Route de la Soie". (GKN) »

Terme de l'italien médiéval « Catái» (utilisé également par Marco Polo) avec lequel on dénommait la Chine. Il provient d'un des noms (Qidan, Khitan) indiquant les populations mongoles des Liao qui constituèrent un vaste empire entre la Mandchourie et la Mongolie (aux siècles X-XII) comprenant la Chine des Song.
La soie chinoise qui arrivait en Italie au XIVème siècle était dénommée "cataia".




 

 

Prestations publiques

    

 13 janvier 2013
 Théâtre de Valère - Sion
 17 juillet 2008
 Château Mercier - Sierre
 10  mai 2008
 Ferme Asile - Sion
 16 décembre 2007
 Théâtre de Valère - Sion